Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés 


Une conférence internationale en ligne, avec des traductions en 20 langues, organisée par les Focolari a mis en évidence la contribution de la spiritualité de Chiara Lubich pour accroître l’unité entre les chrétiens.

« La volonté de Dieu est l’amour réciproque, donc pour guérir cette rupture il faut s’aimer les uns les autres ». C’est avec ces mots que Chiara Lubich a lancé, le 26 mai 1961, le Centre « Uno » pour l’unité des chrétiens, comme une contribution dans le domaine œcuménique pour « guérir » la « rupture » de la division entre les chrétiens des différentes Églises.

Ceux qui, venus du monde entier, soit plus de 13 000 personnes, ont participé à la rencontre internationale pour l’unité des chrétiens organisée par les Focolari et qui s’est déroulée en ligne les 28 et 29 mai, intitulée « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » (Jn 15,12), ont pu constater que la ligne indiquée à l’époque par la fondatrice continue d’être la ligne du Mouvement dans le domaine œcuménique.  Deux lignes directrices, en particulier, sont apparues sur le chemin de l’unité des chrétiens : « le dialogue de la vie » et « le partage des dons spirituels ». À la base de celles-ci, pour les membres des Focolari, deux points de la spiritualité de l’unité : la présence de Jésus au milieu des chrétiens unis dans Son amour (cf. Mt 18,20) et l’amour porté à l’extrême dans le cri de Jésus sur la croix (cf. Mc 15,34).

« Le cri de l’humanité d’aujourd’hui, a déclaré Margaret Karram, Présidente des Focolari, lors de  son intervention, semble être un écho de son cri : ‘Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?’. (Mc 15,34). Mais Jésus, par un acte suprême d’abandon, s’est complètement remis au Père, comblant tout écart, toute désunion possible ».  « En Lui, a-t-elle poursuivi, nous trouvons la mesure de l’amour. Quand nous le reconnaissons dans tout ce qui nous blesse, dans nos propres limites et dans celles des autres, quand il est difficile de ‘se rencontrer’ sans se blesser, c’est encore Lui qui nous appelle à aimer l’Église de l’autre comme la nôtre ».

Les « deux pôles du charisme de l’unité », l’unité et Jésus abandonné, ont également été évoqués par le Card. Kurt Koch, Président du Conseil Pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, qui y voit la contribution de la spiritualité œcuménique de Chiara Lubich au renforcement de l’unité entre les chrétiens. Il a également déclaré qu’il avait « reçu d’elle une grande inspiration pour ma tâche actuelle ». Il a transmis les salutations du Pape François qui « souhaite que la réflexion sur le dialogue et l’échange de dons spirituels, ainsi que le partage de l’expérience de communion vécue au cours de ces années, soient un encouragement à réaliser quotidiennement la prière de Jésus au Père ’Que tous soient un’ ».

Le Révérend Père Ioan Sauca, Secrétaire par intérim du Conseil œcuménique des Églises, a déclaré que l’amour est « le cœur de la spiritualité de l’unité dont Chiara a toujours parlé ; nous sommes tous embrassés par l’amour de Dieu en Christ dans la puissance de l’Esprit Saint ».

Le théologien catholique Piero Coda, évoquant la présence de Jésus au milieu des siens, a déclaré : « Et alors, ce sera Lui, dans la lumière et la force de l’Esprit, qui nous guidera sur le chemin de l’unité ». « Jésus au milieu » est une expression ‘inventée’ par Chiara Lubich qui, comme l’a rappelé le professeur Mervat Kelly de l’Église syrienne orthodoxe, « n’a jamais été entendue auparavant », même si plusieurs Pères de l’Église en ont parlé. Alors que le théologien luthérien évangélique Stefan Tobler a observé que « le Mouvement, en voulant soutenir le cheminement des Églises, peut ramener à une expérience qui est le fondement, la nourriture de tout parcours  œcuménique ».

La conférence a été suivie dans de nombreux pays du monde : avec 20 langues en traduction simultanée, le premier jour, la retransmission en direct sur le web a été vue par plus de 13 000 personnes et le deuxième jour par 8500. Les expériences vécues à Cuba, au Mexique, au Pérou, au Venezuela, à Hong Kong, aux Philippines, au Congo, aux États-Unis, au Liban, en Roumanie, en Grande-Bretagne, en Irlande, en Italie et le projet « Ensemble pour l’Europe » ont confirmé combien  le « dialogue de la vie » est une voie viable sur le chemin de l’unité.

Une autre dimension qui est apparue au cours de la conférence est l’« œcuménisme réceptif », c’est-à-dire l’échange de dons spirituels, la découverte des dons que chaque Église peut offrir et partager. Mgr. Juan Usma Gómez du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens, expert en dialogue avec la réalité charismatique et pentecôtiste, a exposé les tensions qui existent au sein du christianisme. « Je voudrais que nous essayions ensemble, a-t-il dit, de rêver d’un chemin possible entre les membres du Mouvement des Focolari et ceux qui appartiennent au Mouvement Pentecôtiste/Charismatique, en identifiant quelques éléments indispensables pour le mettre en œuvre ».

Cette session a été enrichie par les interventions du Pasteur Giovanni Traettino, fondateur de l’Église évangélique de la Réconciliation en Italie, et du Pasteur Joe Tosini, fondateur du Mouvement John 17 aux États-Unis, tandis que les témoignages d’Italie de pentecôtistes et de catholiques membres des Focolari travaillant ensemble dans des projets de solidarité pour leurs villes, ont validé la fécondité du « dialogue de la vie ».

À l’issue de la rencontre, Jesús Morán, Coprésident du Mouvement des Focolari, a observé que « l’amour mutuel entre nous, chrétiens, est le témoignage le plus fort et le plus crédible pour le monde qui nous entoure » et que « dans le moment actuel que vit l’humanité, l’unité des chrétiens est un impératif éthique qui ne peut être remis à plus tard ».  Affirmant que « nous ne voulons pas nous soustraire à cet « effort d’unité » auquel le card. K. Koch se référait dans son intervention, il a  conclu : « Nous voulons seulement donner la priorité à ce qui est prioritaire, et c’est l’expérience de Dieu qui fonde toute logique, tout discours de prédication sur Dieu. Il me semble que ces jours-ci,  nous avons fait cette expérience, une fois de plus, comme un immense cadeau de Dieu ».

Joan Patricia Back

Voici les liens pour revoir les retransmissions en direct des 28 et 29 mai dans différentes langues :
https://www.youtube.com/playlist?list=PLKhiBjTNojHo9Zx4JZmSokKOePyBL4Prp

1 Comment

  • Dios continúe bendiciendo.este caminar de unidad lo cual es y será siempre indispensable para vivir como Dios quiere que lo hagamos. Sigamos adelante en esra hermosa aventura de fe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *