La Semaine de prière pour l’unité des chrétiens (18-21 janvier 2022) débute dans l’hémisphère nord. Les chrétiens du Moyen-Orient qui ont préparé des propositions pour cette semaine, disent :

« La voie nouvelle pour les Églises est la voie de l’unité visible que nous poursuivons avec abnégation, courage, audace pour que, jour après jour, « Dieu règne vraiment en tous’’ » (1 Co 15, 28). Dans une interview réalisée par la télévision bavaroise à Montet (Suisse), en 1988, Chiara Lubich a parlé précisément de la manière d’avancer sur le chemin de l’unité des chrétiens.

Si nous parlons de l’unité entre les Chrétiens, nous devons penser que le premier qui en a été à l’origine n’a pas été un Chrétien d’une Église ou d’une autre Église : c’est l’Esprit Saint qui pousse les Chrétiens à l’unité. Avant d’être en nous, le programme est donc en Dieu. Alors, nous nous conduisons vraiment en personnes prudentes et remplies de sagesse, si nous Le suivons et si nous écoutons sa voix qui parle en nous et qui nous dit : « Fais ce pas, fais cet autre pas. »

Les Églises se sont mises sur ces deux rails : faire une unité dans la charité, caractéristique d’Athënagoras et du Pape Paul VI, par exemple, et établir ensuite le dialogue dans la vérité entre les Églises ou entre des groupes d’Églises. Nous pensons qu’il serait bon de maintenir à la base l’idée de la charité car, grâce à la charité, s’établit la présence de Jésus au milieu de nous. Là où il y a la charité et l’amour, il y a Dieu. Or s’Il est au milieu de nous, Il peut faire des suggestions, éclairer aussi les théologiens afin qu’ils trouvent les chemins pour s’unir et qu’ils trouvent une unique vérité ; une unique vérité vue peut-être sous différents angles.

Donc que faut-il faire ? Continuer dans cette voie, suivant la ligne qu’ont prise les Églises de vivre le dialogue de la charité ; et à partir celui-là, le dialogue de la vérité.

Pour ce qui concerne l’unité de l’humanité, je remarque qu’il y a tous ces élans vers l’unité et le nôtre, aussi petit soit-il, en est un aussi. […] Ce que je sens, c’est que beaucoup de barrières doivent tomber ; si les barrières tombent, beaucoup de choses seront résolues. […]

Si nous diffusons le Christianisme et si nous le ravivons dans nos Églises […], et si nous parvenons à mieux témoigner du Christ et si nous répandons les principes chrétiens, à travers le dialogue avec les autres religions et avec les hommes de bonne volonté, il est sûr que nous deviendrons toujours plus unis ; Jésus est venu sur la terre pour construire la fraternité universelle. Mais la finale, c’est Dieu qui la connaît.

Chiara Lubich

(Chiara Lubich, Una spiritualità per l’unità dei cristiani, Città Nuova, 2020, p. 122-123)

3 Comments

  • Semana de oração para a Unidade, que todos sejam 1 é de grande importância para a humanidade , pois estaremos cumprindo a vontade de Deus e construindo um mundo mais justo e mais fraterno! « A oração é como um incenso agradável que sobe aos céus e chega até Deus ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.