Chiara Lubich s’est toujours adressée aux jeunes en termes très clairs. Il en a été ainsi lorsque, au Supercongrès de 1992 au Palais des glaces de Marino (Italie), ils lui ont demandé ce qu’ils devaient faire pour limiter le consumérisme.

[…] Nous devons vivre et diffuser la “culture du donner”. Je vous donne un conseil, à vous aussi, si vous le souhaitez : au début de l’année – même de notre année idéale, par conséquent en octobre -, vous devez, chacun de vous, faire un petit “fagot[1]” – comme nous disons – de toutes les choses superflues que vous avez. Vous n’en avez peut-être pas beaucoup, mais sûrement quelques-unes : un livre, un jouet, un crayon, un cartable que vous n’utilisez plus, un vêtement…, quelque chose, quelque chose qui vous est superflu, qui est en trop. Rassemblez ces objets et portez-les à vos centres, aux centres des Juniors pour un Monde Uni ou aux Centres Gen.

Puis, comme vous êtes très ingénieux et savez lancer de nombreuses activités, organisez des petits marchés, des loteries ou tout ce que vous pouvez inventer pour faire quelque chose avec tous ces petits ‘’fagots’’ que vous recevrez et gagner un peu d’argent pour le donner aux garçons et filles qui sont pauvres.

[…] Vous devez garder pour vous – souvenez-vous en – seulement ce qui vous est utile, comme les plantes qui absorbent du terrain seulement l’eau, les sels minéraux et les autres choses qui leur sont nécessaires, mais rien de plus. Ainsi, chacun de nous doit garder ce qui lui est nécessaire et donner tout le reste pour le mettre en commun avec les autres. (appl.)

Vous expérimenterez que si vous donnez vous recevrez un tas de choses. C’est l’expérience que fait notre Mouvement sous toutes les latitudes. Pourquoi recevrez-vous ? Parce que l’Évangile dit : « Donnez – c’est la “culture du donner” – et vous recevrez : (…) une mesure – comme si nous avions un tablier plein de blé -, une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans votre tablier… » (Lc 6,38), c’est-à-dire que vous recevrez un tas de choses d’ici, de là, de Monsieur un tel, du jeune un tel, de votre professeur, de votre mère. Vous recevrez de nombreuses choses.

[…] Vous devez diffuser cette “culture du donner”. Vous racontez donc vos expériences, comme vous le faites déjà, justement pour vous aider réciproquement. Par exemple, vous expliquez que vous avez donné une chose et que vous en avez reçue une autre… Vous racontez ces expériences, ces épisodes, ces promesses de l’Évangile qui se réalisent vraiment. Vous les racontez ou bien vous les écrivez ou vous faites des dessins ou vous réalisez de courts vidéos ou des journaux télévisés pour les jeunes comme vous le faites déjà. Et ainsi vous faites naître en tous la mentalité de la “culture du donner”.

Chiara Lubich

(Lubich, Ch. “Ai Gen 3, 1981 – 1995’’, Città Nuova, 2006, p. 66-68)

[1] En référence au tas de bois, le “fagot” (“fagotto”) désigne de façon imagée l’ensemble des objets personnels préparés et regroupés pour être mis en commun avec qui en a plus besoin.

No comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.