Que se passe-t-il dans le monde pendant la Semaine Monde Uni?

 

La Semaine Monde Uni a commencé le 1er mai. De nombreuses initiatives ont lieu sous toutes les latitudes pour atteindre l’objectif « Personne dans le besoin », le titre de l’édition 2019.

Imaginons que nous puissions regarder la terre avec des lunettes capables de mettre en évidence le degré de fraternité vécue entre les êtres humains dans le monde, nous remarquerions un pic inhabituel du 1er au 7 mai, une grande effervescence sous toutes les latitudes de la planète. En effet, la Semaine Monde Uni 2019, sous le thème « Personne dans le besoin » (« #NoOneInNeed »), a déjà commencé et de nombreuses personnes – jeunes, adultes, communautés entières – sont en action pour témoigner qu’un monde uni est possible !

Commençons par l’Amérique du Sud. Le 1er mai, à Palmas, au Brésil, un groupe de jeunes a invité leurs amis et tous ceux qui désiraient participer à vivre pour l’unité et la paix. Comment ? En aidant une famille en difficulté financière. Ils contribuaient en faisant don d’un kilo de nourriture. La collecte s’est déroulée dans le parc Cesamar, animée par des jeux et de la musique.

Le même jour, à Loppiano, le village international des Focolari, dans la province de Florence, 1400 jeunes et familles ont participé à l’événement traditionnel du 1er mai de cette année, intitulé « Bonnes vibrations », qui a invité chaque participant à entamer un processus de changement et à être acteur, dépassant individualisme et solitude par la culture du don, le préjudice et la peur de la différence par l’accueil et la fraternité.
En route vers l’Est, également le 1er mai, à Bandra, en Inde, dans l’église de l’église Mt Mary’s Church, les Jeunes pour un Monde Uni de la ville ont invité la communauté à un moment de prière pour le Sri-Lanka, victime des récents actes de violence, et à s’engager pour la paix.

Toujours en Inde, mais à Mumbai, du 2 au 4 mai, se tient une session intitulée « #NoOneInNeed ». Les jeunes y découvrent leurs besoins et ceux des autres, s’approprient une perspective de vie nouvelle basée sur la culture du don. Au cours de la session, de nombreux thèmes ont été abordés : la communication, les exigences de relation, l’écologie, la paix. Les ateliers comportaient une session de travail dédiée à IntotheLABel, le laboratoire de la consommation responsable. Parmi les participants, on rencontrait des jeunes de diverses régions de l’Inde, du Népal et du Sri Lanka.

Sur l’île de Cebu, aux Philippines, le soir du 1er mai, les Jeunes pour un Monde Uni ont lancé la campagne « #NoOneInNeed » à la Fondation Bukas Palad Cebu, Inc.

L’invitation publiée sur les réseaux sociaux était pour le moins originale : « Commence par apporter des objets superflus ou que tu n’utilises plus pour les partager et les mettre à disposition ! » Et beaucoup de jeunes ont répondu à leur appel. Comme Fred, un joueur de « Pokemon Go », un ami de Jeunes pour un Monde Uni qui sont passionnés du même jeu. Le soir du 1er mai, il apporta 85 vêtements qu’il avait portés moins de deux fois et qu’il ne considère plus comme « siens » mais de ceux qui en ont davantage besoin.

Du grand événement au geste personnel, la Semaine Monde Uni a pris vie ! Et durant le week-end, elle se poursuivra avec la course qui vise à unir le monde : Run4unity (dimanche 5 mai) également animée par le slogan « No One In Need ». Beaucoup de villes sont concernées.
Pour la troisième année consécutive, les jeunes courront de part et d’autre de la frontière entre le Mexique et les États-Unis, le long du mur, en présence des maires des villes concernées (Mexicali et Calexico).

Les patients de l’hôpital psychiatrique de Branice en Pologne participeront également à Run4Unity pour la troisième fois. Ils nous écrivent : « Nous sommes un hôpital psychiatrique centenaire. Nous soignons dans notre hôpital 500 personnes souffrant de troubles mentaux. L’année dernière, 300 personnes ont participé à Run4unity et nous étions les seuls représentants de la Pologne ».

Les jeunes courront aussi en Nouvelle-Calédonie et en Nouvelle-Zélande, à Christchurch, la ville des attentats perpétrés aux deux mosquées en mars dernier. Ici, la course impliquera des jeunes de différentes religions.

En Italie, on courra à Pise, Rome, Matera, Ischia, Ischia, Turin, Foggia, Milan, Abbiategrasso et Pérouse, où l’événement est organisé par le lycée international Maria Montessori avec la coopérative Amatori Nuoto. L’événement coordonne des associations d’enfants handicapés. Parmi les différentes activités est également prévu un match d’handball en fauteuils roulants, pour faire une expérience d’intégration par le sport.
Pour découvrir les autres rendez-vous, il suffit de visiter le site : Run4unity.

Heureuse Semaine du Monde Uni ! Et n’oubliez pas de partager vos aventures avec l’hashtag #NoOneInNeedNeed.

Tamara Pastorelli