Une force qui fait surmonter toutes les difficultés

  Depuis quelques années je suis en Turquie pour des raisons professionnelles. J’ai beaucoup de temps libre et je me suis attelée à traduire quelques livres de spiritualité de l’italien vers le turc. Ce sont des heures et des jours passés devant mon ordinateur, à transpirer pour traduire dans cette langue – qui n’a pas de racines chrétiennes – des expressions issues d’une autre culture, d’une spiritualité chrétienne. A certains moments, je me demandais pourquoi je faisais ça; tous ces efforts étaient-ils vraiment utiles? Mais j’ai confié toutes mes difficultés au Père. Oui, ce travail avait un sens, qui n’était autre que de Lui donner mon temps et mes forces.

Une vie transformée
J’étais sur le point de partir en vacances, lorsque je reçois un coup de téléphone de l’imprimeur qui s’était chargé de l’impression de ces livres: “J’ai appris que vous partiez ; il faudrait que je vous parle d’urgence”. Le lendemain, quand je lui ouvre la porte je le reconnais à peine. Il a maigri, il est mal en point, ses yeux sont rouges comme s’il avait pleuré. Je le fais asseoir en lui offrant un café. Il me dit, d’emblée: “Excusez-moi si je vous dérange, mais je me suis dit que je ne pouvais pas ne pas vous raconter ce qui m’est arrivé. Savez-vous que le livre que vous m’avez donné à imprimer a transformé ma vie ? Je l’ai lu et relu. Il m’a donné une force inimaginable. Et j’ai tout repris à zéro dans ma vie. Depuis un mois et demi, ma femme m’a abandonné. Après 26 ans de mariage, cela me paraît impossible. Mais notre famille a été détruite par la sorcellerie, le mauvais œil… à propos, vous croyez à tout ça?”

Une force plus forte que toutes les difficultés
Je lui réponds que non ; je lui dis que je crois en Dieu Tout Puissant et que c’est Lui qui guide notre vie. Il me dit : “C’est ce que j’ai compris en lisant ce livre ; je voudrais tellement que ma femme le lise aussi. Savez-vous que j’en étais arrivé à vouloir me suicider ? J’ai déjà fait deux tentatives, mais je me suis manqué. J’étais suivi par un psychiatre. Maintenant, je n’y vais plus et je ne prends plus de médicaments. J’ai compris que j’ai en moi une force plus grande et que je peux surmonter toutes les difficultés. J’ai trouvé dans votre livre quelque chose d’important ; c’est comme un trésor, que je garde précieusement”. Mon ami imprimeur faisait peu à peu la découverte d’un Dieu vivant, proche, qui nous vient en aide dans les difficultés. Je lui ai promis de prier pour que sa femme revienne à la maison. En sortant, il me paraissait transformé, comme rajeuni, plus léger.

R.M. Turquie

Comments are disabled.