Mai 2013

Ne t’est-il jamais arrivé de recevoir un cadeau d’un ami et de ressentir la nécessité de lui en offrir un à ton tour ? Non pas tant pour t’acquitter d’une dette, mais pour lui exprimer ta reconnaissance et ton amour ? Oui, certainement.

Si cela t’arrive à toi, tu peux imaginer ce qu’il en est pour Dieu, pour Dieu qui est Amour.

Il donne toujours en retour à chaque cadeau offert à notre prochain en son nom. Cette expérience les chrétiens la vivent souvent. Et c’est chaque fois une surprise. On ne s’habitue jamais à l’imagination de Dieu. Je pourrais te donner bien des exemples, même en écrire un livre. Tu verrais combien cette image est vraie : « une bonne mesure, tassée, secouée, débordante, qu’on versera dans le pan de ton vêtement ». Une image qui exprime la générosité avec laquelle Dieu sait payer de retour, sa magnanimité.

« La nuit était déjà tombée sur Rome. Et dans leur petit appartement en sous-sol, le groupe des quelques jeunes filles qui s’étaient engagées à vivre l’Évangile, se souhaitait bonne nuit. On entendit alors la sonnette. Qui pouvait bien venir à une heure pareille ? Un homme était à la porte, complètement paniqué, désespéré : n’ayant pu payer son loyer, il allait être expulsé le lendemain de chez lui avec sa famille.

Les jeunes filles se regardèrent et ouvrirent le tiroir où, dans des enveloppes, elles avaient rassemblé ce qui restait de leurs salaires, ainsi qu’une réserve pour les quittances du gaz, du téléphone et de l’électricité. Elles donnèrent tout à cet homme sans raisonner davantage. Cette nuit-là, elles dormirent heureuses, un Autre penserait bien à elles.

Dès l’aube un coup de téléphone. “J’arrive tout de suite en taxi” dit la voix, celle de l’homme qu’elles avaient reçu quelques heures auparavant. Étonnées par le choix de ce moyen de transport, les jeunes filles attendent. Le visage de leur hôte indique que quelque chose a changé : “Hier soir, à mon retour chez moi, j’ai trouvé dans le courrier une lettre m’informant que je venais de recevoir un héritage auquel je ne m’attendais absolument pas. Mon cœur me pousse à le partager avec vous”. La somme qu’il déposa entre leurs mains correspondait au double de ce qu’elles avaient généreusement donné. »

« Donnez et on vous donnera. C’est une bonne mesure, tassée, secouée, débordante qu’on vous versera dans le pan de votre vêtement. »

En as-tu fait toi aussi l’expérience ? Sinon, rappelle-toi que le vrai don ne peut être que désintéressé, sans espoir de retour, et à quiconque te le demande. Essaie. Ne le fais pas pour voir le résultat, mais pour aimer Dieu.

Tu me diras : « Mais je n’ai rien à donner ». Ce n’est pas vrai. Si nous le voulons, nous avons des trésors inépuisables : notre temps libre, notre cœur, notre sourire, nos conseils, notre culture, notre paix, notre parole pour convaincre celui qui a de quoi donner à celui qui n’a pas…

Tu me diras encore : « Mais je ne sais pas à qui donner ».

Regarde autour de toi : tu te souviens de ce malade à l’hôpital, de cette veuve toujours seule, de cet étudiant recalé et tellement découragé, de ce jeune chômeur toujours triste, de ton petit frère qui a besoin d’aide, de cet ami en prison, de cet apprenti hésitant ? C’est en eux que le Christ t’attend.

Assume l’attitude imprégnée d’Évangile du chrétien, attitude qui exclue fermeture et préoccupation. Renonce à placer ta sécurité dans les biens de la terre et appuie-toi sur Dieu. C’est là que l’on verra ta foi en lui, foi qui sera d’ailleurs rapidement confirmée par la récompense que tu recevras en retour.

Il est normal que Dieu n’agisse pas ainsi pour t’enrichir ou nous enrichir. Il le fait pour que d’autres, beaucoup d’autres, constatant les petits miracles obtenus par les dons, se mettent à suivre cet exemple.

Il le fait pour que, possédant plus, nous puissions donner davantage ; pour que, véritables administrateurs des biens de Dieu, nous fassions tout circuler dans la communauté qui nous entoure, afin que l’on puisse dire, comme pour la première communauté de Jérusalem : il n’y avait aucun pauvre parmi eux.(Cf. Act 4,34)

Ne sens-tu pas qu’avec cela tu contribues à donner une âme sûre, un fondement solide à la révolution sociale que le monde attend ?

« Donnez et l’on vous donnera ». Il est certain que Jésus pensait tout d’abord à la récompense que nous aurons au Paradis, mais ce qui nous arrive sur cette terre en est déjà le prélude et la garantie.

Chiara Lubich

 

* Parole de Vie publiée en octobre 2008

8 Comments

  • É verdade, o presente recebido com amor é reconhecido na hora.
    E Deus está sempre nos dando presente, principalmente quando sentimos que alguém tentou destruir a sua vida, nessa hr, a presença e o presente de Deus é tudo.

  • A friend wanted to meet me for lunch one day before she leaves for vacation. That particular day I had planned to do many things before I go on vacation. A friend also wanted a ride to her doctor’s appointment. Instead of saying no to my friends I decided to lose the plans in order to love my neighbors who asked for my « time ».
    My friend cancelled the appointment because she was asked to work that day and my elderly friend did not get an appointment for that day.
    It all worked out in the end

  • Very beautiful Chiara is alive and she will never die!!! thanks so much for the great work you are diong to bring a head this marvellous work of Chiara. Bellissimo ascoltare la voce di Chiara mi smebrava che lei mi parlasse dal cielo la sento molto accanto a me sempre chiedo il suo aiuto e veramente interviene.
    grazie mille per quest’ opportunita’. a million thanks with all my heart

  • LASCIATI GUIDARE

    Tu che ti affanni e cammini
    per la via
    libero di andare dove vuoi,
    fermati.
    Lasciati guidare.
    Tra letti e carrozzine vedrai
    volti che gemono,
    volti segnati dal tempo
    che invocano
    un po’ di compagnia,
    volti che semplicemente sorridono.
    Lasciati guidare dalla Vita
    e il grigiore dei tuoi giorni
    s’illuminerà di luce

  • Our family had purchased a beautiful carpet for our house.but one day my wife decided to give that carpet to her sister. I was a bit sad and it took me a lot of time to say yes. I realised that there is joy in giving and to give till it hurts. We gave this gift with joy.
    After some time our friends went for a holiday to the same place where we had purchased the carpet. In a telephonic conversation they asked us what do you wan from this place? our reply the carpet
    They most willingly got it for us.

  • Estabamos recien casado y teníamos el dinero justo para pagar el agua, la gasolina y algún imprevisto. Volviendo a casa un niño pobre me pide ayuda, y con dudas le doy el dinero de los imprevistos. Cuando se lo cuento a Irene me dice que está bien, que ese niño seguramente lo necesita más que nosotros, que debemos confiar. Por la tarde un familiar llega y nos devuelve una gran cantidad de dinero prestado con el cual ya no contábamos. Con Irene agradecimos juntos al Padre.

  • Queste parole sono vere, le ho sperimentato tante volte ma sento che Dio mi chiede di metterle in pratica oggi, di dare con più coscienza e fidarmi di più di Dio!

  • This WOL is very true On Tuesday I went for work. one of the general workers asked for a little money which I gave freely. These days we are working( I am a teacher) though schools are closed. When I went to the Accounts office to receive what I had worked for, for the day, I was surprised that the Administration had given us some amount we were not expecting. In fact this was five times what I had given the general worker.

    • Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *