Fiche Le Mouvement des Focolari

FichierAction
Scheda_Movimento-dei-Focolari_20181107_PT.pdfTélécharger 
Scheda_Movimento-dei-Focolari_20181107_EN.pdfTélécharger 
Scheda_Movimento-dei-Focolari_20181107_FR.pdfTélécharger 
Scheda_Movimento-dei-Focolari_20181107_ES.pdfTélécharger 
Scheda_Movimento-dei-Focolari_20181107_IT.pdfTélécharger 

Le Mouvement des Focolari (Œuvre de Marie) est un Mouvement laïc né dans l’Eglise catholique qui a pour but la réalisation de l’unité entre les personnes selon la requête de Jésus : « Afin qu’ils soient une seule chose » (cf Jn 17,21) dans le but de promouvoir la réalisation d’une famille de peuples.

Il a été fondé par Chiara Lubich (1920 – 2008), lorsqu’à un peu plus de vingt ans, elle se consacre à Dieu en pleine seconde guerre mondiale. Très rapidement d’autres jeunes la suivent et composent avec elle la première communauté appelée ‘focolare’, formée de personnes consacrées à Dieu dans le célibat ou mariées qui y participent tout en vivant dans leur famille.

Dès les débuts, des personnes de toute culture, de toute catégorie sociale, ethnique, religieuse adhèrent au mouvement naissant. Ce sont en majorité des laïcs (adultes, familles, jeunes, adolescents, enfants), mais aussi des consacrés, des prêtres, des évêques.

Dans le but d’arriver à une toujours plus ample unité de la famille humaine, les Focolari s’ouvrent au dialogue avec les personnes et les organisations de toute expression et culture :

  • ils travaillent à construire une plus grande unité à l’intérieur de l’Eglise catholique ;
  • ils cherchent des rapports de communion et posent des gestes visibles d’unité entre chrétiens des différentes Eglises ;
  • ils essaient de réaliser l’unité, à travers un engagement commun par le biais de la dite Règle d’or, présente en presque tous les livres sacrés des principales religions : « Fais aux autres ce que tu voudrais qu’on te fasse à toi-même » ;
  • ils collaborent avec des personnes sans référence religieuse précise, sur la base de valeurs partagées qui visent au bien commun ;
  • ils s’engagent à donner vie à des espaces de rencontre et de dialogue dans les différents milieux de la culture.

Spiritualité : la redécouverte de Dieu comme amour est le premier point de la ‘spiritualité de l’unité’, appelée aussi ‘spiritualité de communion’.  Elle demande, entre autres, la pratique de la « charité mutuelle et continuelle qui rend l’unité possible et permet à Jésus d’être présent dans la collectivité » (cf statuts généraux du mouvement des Focolari). Sa racine évangélique suscite un style de vie qui favorise la construction de la paix et l’unité dans le monde,

Diffusion : le mouvement est présent dans 182 pays, avec des centres stables dans 87 nations. Environ 110.000 membres et deux millions d’adhérents peuvent y être répertoriés. Par des initiatives et des œuvres sociales on atteint un autre million de personnes. Environ 15.000 chrétiens de 350 Eglises et communautés ecclésiales en font partie et de différentes manières plus de 7.000 croyants de diverses religions en partagent la spiritualité et les objectifs alors que 10.000 personnes sont de convictions non religieuses.

 

Centres de témoignage et de formation

  • 25 cités-pilotes dans différents pays ; de véritables petites villes ou lieux de vie commune composés de personnes qui partagent l’engagement de donner vie à une société fondée sur un style de vie fraternelle, avec maisons, lieux de travail, centres de formation et de témoignage de la spiritualité de l’unité.
  • Des centres Mariapolis dans 46 pays ; structures pour rencontre et formation à une culture de l’unité, qui s’adressent aussi bien aux membres du mouvement qu’à ceux qui désirent la connaître.

 

Engagement culturel et institutionnel

 

  • L’école Abbà, centre d’études composé de professeurs et experts de différentes disciplines, dans le but de faire ressortir et élaborer la doctrine contenue dans le Charisme de l’unité.
  • l’Institut Universitaire Sophia, centre de formation et de recherche universitaire, ayant son siège à la cité-pilote internationale de Loppiano (Incisa Valdarno-Fi, Italie).
  • Réseaux internationaux de chercheurs, professeurs, étudiants et opérateurs dans différentes disciplines comme la philosophie, la théologie, l’économie, la politique, la communication, le droit, l’art, la médecine, la pédagogie, la psychologie, l’architecture, le sport, qui organisent des congrès, des cours de formation, des publications correspondant à leur propre terrain de recherche, étudiés à la lumière du charisme des Focolari.
  • Economie de Communion, un courant économique qui inspire de différentes manières la gestion d’un millier d’entreprises au niveau mondial et développe une culture et une pratique marquées par la communion, la gratuité et la réciprocité. 16 Hubs d’incubation et de soutien à la libre entreprise ont vu le jour dans 13 pays. En 2017 environ 750 personnes ont été aidées ; plus de 400 thèses de licences et de doctorat soutenues.

 

  • Mouvement politique pour l’unité, laboratoire de réflexion et d’agir politique, entre personnes de partis différents, diplomates, fonctionnaires, chercheurs, citoyens actifs, qui proposent la fraternité comme catégorie politique à la base des remaniements institutionnels et des initiatives législatives et administratives. Parmi les projets : des écoles de participation et de citoyenneté active pour des jeunes.
  • Humanité Nouvelle, ONG internationale qui depuis 1987 jouit d’un Statut Consultatif Spécial auprès de l’ECOSOC, Conseil Economique et Social de l’ONU, et depuis 2005 du Statut Consultatif Général.  Depuis 2008 elle est reconnue comme ONG partenaire de l’UNESCO.

 

Initiatives pour la solidarité internationale

  • Plus de 1.000 actions dans le domaine social dans différents pays du monde.
  • Environ 35 projets et micro-actions lancées par AMU – Action pour un Monde Uni ONG – dans 30 pays du monde.
  • 93 projets pour l’enfance en 48 pays. Environ 11.000 mineurs ont été aidés jusqu’à maintenant, surtout par la mise en œuvre de services de soutien présents sur le territoire comme des écoles, des cantines, des dispensaires etc. De plus, l’Association Action pour Familles Nouvelles Sans but lucratif (AFNonlus) œuvre dans le monde pour développer des initiatives de soutien et de formation pour la famille, sans oublier des projets pour soutenir l’enfance désavantagée

 

Activités dans d’édition

  • « Città Nuova”, maison d’édition en Italie et en 19 autres pays.
  • « Città Nuova », revue d’opinion avec 36 éditions en 22 langues.
  • « Città Nuova online », quotidien on line en italien.
  • « Nuova Umanità » revue trimestrielle de culture, en italien.
  • « Gen’s et Ekklesia », revue trimestrielle de vie ecclésiale et religieuse, 5 éditions/langues pour la première, 4 éditions/langues pour la seconde.
  • Teens, revue bimensuelle faite par les adolescents pour les adolescents.
  • Big, pour les enfants jusqu’à 9 ans.
  • « Parole de Vie », commentaire mensuel d’une phrase de l’Ecriture, en 90 langues environ et arrive à quelques millions de personnes à travers presse, radio, télévision et internet.
  • Site web international www.focolare.org en 5 langues.
  • Liaison téléphonique, vidéo conférence qui rassemble et informe via internet la famille des Focolari dans le monde.

Présidence : à la direction du mouvement se trouve une Présidente femme, secondée par un Coprésident et par un Conseil général composé de 64 conseillers, tous ayant un mandat de six ans. La présidente actuelle des Focolari est l’italienne Maria Voce et le coprésident l’espagnol Jesús Morán.

Approbation pontificale : le mouvement des Focolari (ou Œuvre de Marie) a reçu la première approbation du Saint Siège en 1962. Les Statuts généraux, approuvés par le Conseil Pontifical pour les Laïcs le 29 juin 1990, sont confirmés comme association privée, universelle, de droit pontifical. La dernière approbation aux modifications des Statuts date du 15 mars 2

 



1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *