Jordan

Brefs flashs sur l’histoire des Focolari en Jordanie

A la limite orientale de la méditerranée, point de rencontre entre l’Asie, l’Europe et l’Afrique, le Moyen Orient a été le berceau des grandes civilisations et des 3 religions monothéistes.

Durant des millénaires les peuples de ces terres ont exercé une influence notable sur l’Asie mineure et sur l’Europe méditerranéenne. Egyptiens, Assyriens, Babyloniens, Hittites, phéniciens, Grecs, Arabes, Turcs ont laissé une empreinte indélébile dans leur culture, leur art, leur religion.

C’est dans cette région que sont nées les trois fois monothéistes : la foi hébraïque, le christianisme, l’islam ; et c’est là que surgit la Ville Sainte (des trois religions), Jérusalem.

Jordanie, 27 novembre 1999. Une date qui restera pour toutes les personnes qui appartiennent aux Focolari de cette terre, impossible à oublier. La fondatrice Chiara Lubich, en visite au Moyen Orient, rencontra à Amman, environ un millier de membres du mouvement. Ils proviennent de plus de 20 pays (du Moyen Orient et même au-delà), certains ont fait plus de vingt heures de bus, d’autres en voiture et en avion, dépassant des obstacles inimaginables. Un millier de personnes représentant les quelque 25.000 adhérents du mouvement présent sur ces terres. Pour l’occasion, devant une foule en fête, Chiara a dit : « c’est merveilleux d’être avec vous. Nous sommes tant de peuples mais un seul peuple ici dans cette salle ».

Et deux jours plus tard, le 29 novembre, durant la VII° assemblée de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix (WCRP), réunie toujours à Amman, dans son intervention la fondatrice des Focolari a présenté « l’art d’aimer » (avec ses caractéristiques d’aimer tout le monde sans distinction, en prenant l’initiative, en entrant dans la « peau de l’autre », sachant que toute femme et tout homme est fait à l’image de Dieu), comme une voie efficace pour construire la paix entre les personnes et entre les peuples

Jordanie, 28 août 2013. L’actuelle présidente des Focolari, Maria Voce, avec le co-président Giancarlo Faletti, sont attendus toujours à Amman par la communauté des Focolari en Jordanie. Un voyage qui se prolongera jusqu’au 10 septembre et qui, même s’il est préparé depuis longtemps, revêt aujourd’hui un caractère important et délicat vue les derniers événements douloureux qui ont investi la région, l’Egypte en particulier.

Toujours au cours de l’Assemblée de la WCRP de 1999, Chiara Lubich avait affirmé : «  Nous sommes ici parce que nous sommes convaincus, malgré tout, que la paix est possible, et même que c’est le seul chemin à suivre pour un futur digne des plus hautes valeurs humaines ». Ces paroles pourraient être sans doute la meilleure clef de lecture de la prochaine visite de la présidente des Focolari en Jordanie.