Argentine: la cité pilote Lia submergée par les eaux


20150825-01D’intenses pluies ont récemment frappé les provinces argentines de Buenos Aires et Santa Fe. Les médias locaux parlent de 20 000 personnes touchées et de 4000 évacuées. Des routes ont été fermées et sur d’autres la circulation est limitée. La pluie ne cesse de tomber et l’alerte météo est toujours en vigueur, même si dans certains secteurs le niveau de l’eau a commencé à baisser lentement.

La cité pilote “Mariapolis Lia”, en plein cœur de la Pampa argentine, a été littéralement submergée par les eaux. Ainsi que le « Polo Solidaridad » où sont installées quelques entreprises de l’Economie de Communion.

“L’eau est entrée dans deux maisons du Pôle et aussi dans le garage d’une troisième – écrit Jorge Perrín, du Pôle Solidaridad – . Deux autres sont menacées : le niveau de l’eau est à quelques centimètres. Pour ce qui est autres maisons, l’eau a pénétré dans les caves de certaines, mais pour l’instant les habitations sont épargnées.

Même les serres de « Primicias » proches de la route ont été inondées et la production est perdue, sauf pour une partie des tomates ; les autres souffrent d’une terre excessivement humide. « Pasticino » (biscuits pour le café) est en train de livrer ses produits avec le tracteur de Primicias . Pour le moment l’eau n’a pas pénétré dans les habitations de la Cité Pilote ».

20150825-03Comme c’est le cas dans une bonne partie de la province de Buenos Aires, les lagunes communiquent entre elles ; les égouts d’évacuation ne sont pas suffisants et les étangs se transforment en mer.
“L’égout de la Mariapolis et du Pôle avait été nettoyé récemment et fonctionne très bien – explique Perrín -. S’il s’arrête de pleuvoir, en quelques jours le niveau de l’eau s’abaissera dans toute la cité pilote. Tel n’est pas le cas de la route qui relie la cité pilote au village voisin qui est drainée par un autre côté. L’accès entre la Mariapolis et le village voisin est complètement inondé et on ne peut circuler qu’avec des véhicules spéciaux ».

“La solidarité entre nous est extraordinaire – ajoute-t-il. En raison de la boue, les seules voitures qui peuvent circuler sont l’unique tracteur que nous avons et le minibus de la cité pilote. Aussi ces deux véhicules sont-ils constamment en service pour porter des personnes au travail, à l’école, pour faire les achats pour tous ou transporter les marchandises à livrer etc. Ces jours-ci – conclut-il – les nombreux appels téléphoniques, la communion entre tous, la sérénité avec laquelle chaque difficulté est affrontée me font encore plus comprendre que nous sommes une grande famille ! ».

Pour ceux qui désirent venir concrètement en aide, toutes les initiatives seront coordonnées à travers l’adresse mail suivante : polosolidaridad@gmail.com

En écrivant à cette adresse vous recevrez les indications appropriées selon la provenance et le type d’aide proposée.

2 Comments

  • Sentiamo come se fosse la nostra famiglia che passa per le difficoltá. Contate sulle nostre preghiere, che Dio è sempre amore, che ci vogliamo bene, soprattutto quando ci apriamo con semplicità e umiltà. Carlos e Sílvia (São Paulo – Brasile)

  • Leggo e provo tanto dolore soprattutto per la azienda ‘Primicias’ sempre eroica. Affidiamo al Padre quseta situazione della amata Mariapolis

    • Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *