Institut Universitaire Sophia

Définition. À l’initiative du Mouvement des Focolari, l’I U Sophia a été institué par le Saint-Siège, par décret de la Congrégation pour l’Éducation Catholique le 7 décembre 2007.

Il propose un diplôme universitaire (master) en Fondements et perspectives d’une culture de l’unité sur deux ans, et le doctorat correspondant.

Historique.

L’Institut est né d’une intuition de Chiara Lubich, qui depuis son jeune âge, considérait les études comme une voie pour parvenir à la vérité. Dans ce but, elle s’inscrivit à la faculté de philosophie. Mais la seconde guerre mondiale bouleversa tous ses projets et l’empêcha de poursuivre ses études.

Sa recherche de la vérité est éclairée par l’Évangile et, au gré des événements de l’histoire, prend le chemin d’un dialogue d’amour concret avec Dieu et avec les hommes.

L’histoire de l’Institut a son origine dans cette expérience de connaissance dans l’amour qui, aujourd’hui encore, caractérise l’approche du Mouvement des Focolari vis-à-vis de la culture et des études.

Le corps enseignant. Venant de plusieurs pays et traditions culturelles, ils sont une trentaine, professeurs d’université et spécialistes en diverses disciplines : théologie, philosophie, morale, droit, politologie, économie, sociologie, médecine, psychologie, sciences naturelles, mathématiques, sciences de la communication, art, linguistique et littérature, œcuménisme et dialogue interreligieux. Chacune de ces disciplines trouve ainsi un espace de relation avec les autres, dans lequel sont valorisées les diverses méthodes et connaissances, orientées à construire une vision du monde intégrale.

Communauté. L’Institut Sophia se présente comme une communauté de formation, d’étude et de recherche, à laquelle concourent, dans l’exercice de leurs compétences et responsabilités respectives, les professeurs, les étudiants et tout le personnel.

Siège. L’université se trouve à Loppiano, une cité-pilote de témoignage fondée en 1964, lieu de formation à un style de vie fondé sur l’Évangile, pour familles, jeunes et adultes. On y trouve des activités de production, sociales et culturelles. Ses 900 habitants de 70 pays, constituent une occasion de rencontre et de dialogue entre les cultures.

L’Institut Sophia trouve là un emplacement adéquat, avec bibliothèque, salles de cours équipées, activités sportives et culturelles, logements et repas. Mais Loppiano est un espace ouvert où l’on est toujours en position d’apprendre : par les études, les travaux domestiques, le jardinage, en se tenant au courant de l’actualité ou dans les moments de loisir. Les relations avec les familles de la cité-pilote et l’accueil des visiteurs et des participants aux fréquents congrès sont aussi une école.

En plus du siège central de Loppiano, l’Institut Sophia prévoit d’ouvrir des sièges locaux dans d’autres pays avec des domaines de recherche spécifiques.

8 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *