Le Chemin synodal est entré dans la phase continentale. Le mouvement des Focolari a apporté sa contribution à travers une réflexion et un travail menés au niveau mondial. Pour en savoir plus sur le contenu de la synthèse présentée, nous avons interviewé Francisco Canzani, conseiller du Centre international des Focolari pour l’aspect sagesse et étude. Il est le coordinateur de la Commission pour le Synode.

Quelle est votre évaluation du travail effectué au sein du mouvement des Focolari pour le Synode ?

Une évaluation très positive. Plus de 15 000 membres du Mouvement ont participé à la première étape du parcours synodal, répartis dans 520 communautés à travers le monde. Nous avons reçu un total de 21 synthèses régionales, ce qui démontre la profondeur de la réflexion et l’intérêt porté par les Focolari dans toutes les cultures. À ce travail interne au Mouvement – en réponse aux matériaux proposés par le Secrétariat du Synode, qui nous avait demandé une contribution spéciale – s’est ajoutée la participation de nombreux membres du Mouvement dans leurs diocèses et paroisses. Ensuite, la participation de personnes issues de différentes Églises chrétiennes et de croyants de différentes religions au processus de réflexion a été particulièrement significative. Deux contributions importantes sont également venues de groupes de dialogue entre chrétiens et personnes sans convictions religieuses tenus au sein du Mouvement.

Comment cet approfondissement peut-il nous aider à acquérir des pratiques de synodalité au sein du Mouvement ?

Équipe du chemin synodal Mouvement des Focolari

On peut participer au voyage synodal précisément en « marchant ensemble ». L’expérience de la réflexion et du partage de nos expériences, préoccupations et questions a été très précieuse en soi. Des thèmes très importants ont été abordés : la coresponsabilité, la mission, les jeunes, l’option pour les pauvres, la vie communautaire, le rôle des femmes dans l’Église, qui, pour la plupart, avaient également été très présents lors de l’Assemblée générale du Mouvement, qui s’est tenue entre janvier et février 2021, mais qui ont encore besoin d’être mis en œuvre, d’être incarnés. Le processus synodal était une étape supplémentaire dans un parcours visant à synchroniser nos vies avec les temps que Dieu nous donne de vivre.

Ayant accompli cette contribution en tant que Mouvement, comment pouvons-nous participer à l’étape actuelle, l’étape continentale ?

Il est essentiel que nous « entrions » tous profondément dans la Synthèse que nous propose le Secrétariat du Synode pour l’étape continentale. Il est essentiel que nous le lisions, que nous le méditions, que nous puissions répondre à ses questions en communauté. Nous nous rendrons compte, entre autres, de la grande harmonie qui existe avec le document de synthèse que nous avons envoyé, en tant que Mouvement des Focolari, au Secrétariat du Synode.

Pour faire partie de l’étape actuelle, nous pouvons alors continuer à participer à toutes les occasions que notre Église locale nous propose.

Existe-t-il un support qui puisse aider les membres du Mouvement à approfondir le thème de la synodalité ?

Je pense qu’il est important que chacun consulte le document de synthèse que nous avons envoyé en tant que Mouvement des Focolari au Secrétariat du Synode. Nous avons également réalisé une présentation vidéo, qui permet de mieux le comprendre. Ensuite, comme je l’ai déjà dit, il est fondamental de lire le document de l’étape continentale et de continuer à réfléchir sur les questions qui y sont présentées.

Il serait également très utile pour les communautés du Mouvement de pouvoir répondre aux questions que pose le document, les mêmes questions que se pose l’ensemble de l’Église.

Il est également très important de nous former à la synodalité. C’est pourquoi l’Institut universitaire Sophia, par le biais de son centre de recherche Evangelii Gaudium, lance un cours en ligne structuré sur le sujet. Je pense que nous pouvons – et devons – tous en faire usage.

Carlos Mana

Contribution du mouvement des Focolari au secrétariat du Synode – PDF

 

No comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *