Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance » (cf. Jn 15,5-9)


Janvier 2021

Chaque année, les chrétiens appartenant à des églises différentes ont une prière commune [1] pour demander ensemble au Père, selon le désir de Jésus, le don de l’unité

Jésus le veut « afin que le monde croie » (Jn 17,21) : c’est par l’unité que le monde peut être changé, que se créent la communion, la fraternité et la solidarité. Fondamentalement, l’unité est un don de Dieu. Demandons-la donc ensemble, avec insistance et confiance, au Père.

C’est l’expérience d’un groupe qui, en Espagne, vit la Parole de vie. Depuis quelques années, justement pendant la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, les membres de ce groupe se sentent poussés à prier pour obtenir la grâce de l’unité et construire des ponts. Margarita écrit : « Nous avons pris contact avec le responsable diocésain de l’œcuménisme, avec les curés, le prêtre orthodoxe et les pasteurs protestants. Nous nous sommes réunis pour prier, comme chrétiens unanimes, d’abord dans la paroisse catholique puis dans la paroisse orthodoxe. Chaque fois, nos églises se remplissent de la joie qui provient de la présence de Dieu. C’est lui qui ouvre des chemins d’unité. »

Pour la semaine de prière de 2021, la communauté monastique de Grandchamp [2] a proposé comme lumière sur ce chemin une parole efficace, tirée de l’évangile de Jean :

« Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance »

C’est une invitation pressante à vivre et à travailler pour l’unité des chrétiens, particulièrement pendant cette semaine, mais en la prolongeant toute l’année, toute la vie. Nos divisions sont une blessure grave, qui doit être soignée et guérie, avant tout par la miséricorde de Dieu, puis par un engagement à nous connaître mutuellement, à nous estimer et à témoigner ensemble de l’Évangile.

Par ces paroles, Jésus nous révèle notre démarche : avant tout « demeurer » dans son amour. Retrouvons donc une relation forte avec lui, confions-lui notre vie et croyons à sa miséricorde. En effet, Jésus « demeure » toujours avec nous, fidèlement.

En même temps, il nous appelle à le suivre avec décision, pour faire de notre existence, comme lui, un don au Père. Il nous propose de l’imiter en nous rendant proches, avec délicatesse, des besoins de tous ceux avec qui nous partageons une partie, grande ou petite, de notre journée, de le faire avec générosité pour porter ainsi « du fruit en abondance ».

« Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance »

Les paroles de Chiara Lubich, prononcées à Genève en octobre 2002 au cours des célébrations de la Fête de la Réformation [3], sont encore bien actuelles : « Comme le monde a besoin d’amour ! […] Jésus l’a dit : le signe auquel le monde devrait nous reconnaître comme ses disciples et devrait le reconnaître à travers nous, c’est l’amour réciproque, l’unité : “Si vous avez de l’amour les uns pour les autres, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples” (Jn 13,35) […]. Notre époque demande de chacun de nous l’amour, elle demande l’unité, la communion, la solidarité. Et elle appelle aussi les Églises à “recoudre” l’unité déchirée depuis des siècles. C’est cela, la réforme par excellence que Dieu nous demande. C’est le premier jalon, un jalon incontournable pour susciter la fraternité universelle avec tous les hommes et femmes du monde. Le monde croira si nous sommes unis. Jésus l’a dit : “Que tous soient un […] afin que le monde croie”… (Jn 17,21). C’est cela que Dieu veut ! […] Qu’il nous donne la grâce, si ce n’est d’en voir la réalisation, d’en préparer tout au moins le terrain [4]. »

Letizia Magri

[1] La semaine de prière pour l’unité des chrétiens est célébrée chaque année du 18 au 25 janvier dans l’hémisphère nord. Pour l’hémisphère sud, cette semaine se situe aux alentours de la Pentecôte.
[2] La Communauté de Grandchamp est une communauté monastique qui rassemble des sœurs de différentes Églises et de divers pays. Sa vocation œcuménique l’engage sur le chemin de la réconciliation entre chrétiens et dans la famille humaine, du respect de tout le créé. Pour tous renseignements : www.grandchamp.org.
[3]La fête de la Réformation est une fête religieuse célébrée le 31 octobre (ou le ô dimanche de novembre, en certains lieux) en commémoration de la Réforme protestante, particulièrement par les églises luthériennes et réformées.
[4] Chiara Lubich, L’Unité, Nouvelle Cité 2015, pp. 115-117.

FichierAction
Parola di Vita-2021-01.pdfTélécharger
Parola di Vita-bambini_2021-01.pdfTélécharger
Word of Life-January_2021-01.pdfTélécharger
Word of Life-children_2021-01.pdfTélécharger
Parabla de Vida-2021-01.pdfTélécharger
Parabla de Vida-niños_2021-01.pdfTélécharger
Parole de Vie-2021-01.pdfTélécharger
Parole de Vie_enfants-2021_01.pdfTélécharger
Palavra de Vida-2021-01.pdfTélécharger
Palavra de Vida-crianças_2021-01.pdfTélécharger
Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance » (cf. Jn 15,5-9)

2 Comments

  • Sono sempre stata incantata dal movimento, i miei testimoni di nozze erano focolarini…. io e mio marito abbiamo fatto altre scelte di vita ma è rimasto nel mio cuore quella voglia di poter essere parte del desiderio di Chiara. Grazie

  • Mucha gracias por vuestro don.
    Muy apto y necesario para estos momentos que estamos viviendo. Es sin duda verdad , que de cualquier mal se puede obtener un BIEN y pensemos siempre que este BIEN sea un BIEN COMÚN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *