Chiara Luce aux JMJ


Au cours du vaste programme culturel prévu pour cette Journée Mondiale de la Jeunesse, un événement qui fut essentiel, d’après certains médias : Le spectacle musical “Life, love, light” sur la vie de la Bienheureuse Chiara Luce Badano.

50 Jeunes des Focolari se sont fixé un objectif très ambitieux : offrir ce spectacle musical – qui avait été présenté uniquement dans la Salle Paul VI au moment de la béatification de cette jeune italienne –  en réponse aux paroles du Pape Benoît XVI : « Je vous invite à la connaître : sa vie a été brève, mais le message est grand… Dix neuf années pleines de vie, d’amour, de foi. Ses deux dernières années, emplies de douleur, mais toujours avec amour et lumière, une lumière qui irradiait tout autour d’elle, lumière née du plus profond d’elle : de son cœur plein de Dieu ! »

Des mois de préparation, d’engagement, ainsi qu’une forte, profonde expérience de Dieu… et ce qui paraissait un but uniquement réalisable grâce à un « miracle », fut hier soir, près de l’Auditorium “Pilar García Peña” (Madrid), une splendide réalité. Amateurs jusqu’il y a quelques mois, hier soir, sur l’estrade se tenaient de véritables professionnels. Avant le spectacle, une gen du groupe chorégraphique s’est exprimée en ces termes : « Nous voulons communiquer que nous pouvons tous faire le même chemin. Elle était une de nous. »  L’auditorium, d’une capacité de 5000 personnes, était totalement plein et nombreux furent ceux qui ont suivi le spectacle musical assis sur les pavés ou debout.

Life, love, light présente, par un adroit mélange de chorégraphies, chansons et textes, les principales étapes de la vie de Chiara Badano: l’enfance avec ses parents, ses relations avec ses amis et avec la fondatrice du Mouvement des Focolari, Chiara Lubich, les espoirs, les conquêtes et les faiblesses de cette jeune fille, jusqu’au moment crucial de la maladie. « Pourquoi, Jésus ? » se demande-t-elle devant cette immense douleur, puis la réponse : « Si tu le veux, je le veux aussi. »

Un moment spécial, profond et émouvant, le témoignage en direct de Maria Teresa et Ruggero Badano, parents de Chiara, puis de Chicca Coriasco, sa meilleure amie. Entre autres, la parole fut également donnée à des jeunes présents, qui ont partagé leur expérience, leur engagement à vivre chaque jour l’Evangile, comme Chiara Luce.

Le public a ressenti une très forte émotion lorsque quelques passages de ses lettres envoyées à Chiara Lubich ont été lues : “J’ai découvert que Jésus abandonné est la clé de l’unité avec Dieu, je l’ai choisi comme mon premier Epoux et je veux me préparer pour le moment où Il arrivera. Le préférer ”.

Nombreux sont ceux qui ont souligné la beauté du spectacle, la magnifique mise en scène, le langage participatif, actuel et moderne. Quelques jeunes présents, qui se sont déclarés non croyants,  se sont montrés d’accord avec le message « d’amour et d’unité » qu’elle voulait transmettre.

“Je ne peux plus courir, et je voudrais vous passer le témoin, comme aux Jeux Olympiques. Parce que nous n’avons qu’une seule vie, et ça vaut la peine de bien l’utiliser.” Voici quelques-unes des dernières phrases de Chiara Luce qui reflétaient ce qui a été vécu pendant la soirée d’hier : maintenant il dépend de chacun de nous de prendre et de porter ce témoin.

Video Clip sur YouTube

[nggallery id=61]

Comments are disabled.