Allemagne: initiatives en faveur des réfugiés

 
Des aides de première nécessité, une “contre-offensive” pour la paix, des particuliers qui ouvrent leur maison aux familles de réfugiés. Récits d’un accueil extra- ordinaire.

1443023160994L’Allemagne a fait plusieurs fois la une des journaux pour ses controverses politiques au sujet des réfugiés, qui ont toutefois débouché sur la réaction du peuple disposé à accueillir les nombreux immigrés qui arrivent. Le Mouvement des focolari en Allemagne, qui travaille depuis des années à l’insertion des immigrés dans le contexte social, a lui aussi intensifié les initiatives d’accueil au cours de ces dernières semaines.

On pourvoit aux aides les plus concrètes – comme la collecte de nourriture, de vêtements, de meubles et autres choses de première nécessité, les leçons d’allemand et la recherche d’assistance médicale ou juridique – pour aller jusqu’à amorcer ce qu’un homme d’ Aschaffenburg appelle une “contre-offensive” , en créant “un réseau de prière pour faire contrepoids à la discorde et à la peur”. Dans quelques villes on a en effet pu constater des actes de violence à l’encontre des réfugiés et de ceux qui les aident: la volonté d’y répondre par un témoignage allant dans le sens contraire s’est imposée avec force. Le focolare de Dresde a organisé, toujours dans cette optique, une soirée sur le thème “Aime ton prochain comme toi-même”: “Nous avons vu qu’ici beaucoup vivent dans une grande anxiété, pour ne pas dire peur – rapporte l’une des organisatrices -: la soirée a été très utile et a encouragé beaucoup de personnes à prendre des initiatives ensemble. A cela s’est ajouté la campagne social#openyourborders et #signupforpeace lancée au niveau international par les Jeunes Pour un Monde Uni, dans le but de donner un nouvel élan aux initiatives proposées par United World Project.

Les témoignages vécus concrètement au quotidien ne manquent pas, comme celui de ce couple de Munich (Bavière). Le soir avant de partir pour un week-end à l’extérieur programmé depuis longtemps, arrive un coup de fil leur demandant s’ils étaient disposés à accueillir pour ce même week-end une jeune maman syrienne avec trois enfants en bas âge, en attendant qu’elle puisse poursuivre sa route vers Karlsruhe. Tout en espérant “qu’ils seraient vite partis tous les quatre et qu’ainsi ils pourraient encore passer au moins une partie du week-end à la montagne”, chacun d’eux – même si contrarié – a accepté; mais “dès que nous avons pris par la main notre petite princesse de cinq ans, la glace s’est brisée”, nous écrivent-ils.
Le week-end avec ces invités inattendus nous a permis de jouer avec les enfants, de partager un petit déjeuner où “nous avons renoncé au wurstel par respect pour nos hôtes musulmans qui ont fort apprécié le yaourt et la focaccia que nous avions achetée pour eux”. Sans parler du dîner syrien préparé tous ensemble. Et lorsque le dimanche matin ce fut l’heure de se saluer “nous avions tous les larmes aux yeux, nous étions heureux et reconnaissants les uns envers les autres – nous écrit encore ce couple. Quel enrichissement grâce au Metteur en scène de ce changement de programme inattendu!”.

Voir aussi www.fokolar-bewegung.de

Herberge gefunden!
Flüchtlinge: Stärkeres Engagement gefragt

Règles(500)

 

Lire aussi