Parole de Vie – Septembre 2019

 
« Réconfortez-vous mutuellement et édifiez-vous l’un l’autre » (1 Thessaloniciens 5,11)

                    

« Réconfortez-vous mutuellement et édifiez-vous l’un l’autre »

L’apôtre Paul écrit à la communauté chrétienne qu’il a fondée à Thessalonique, d’où il s’est vu obligé de fuir à cause de graves difficultés et persécutions. Mais ses lettres continuent d’accompagner leur vie avec amour. Il les félicite même de leur témoignage de foi exemplaire !
Leurs interrogations profondes, leurs questionnements essentiels, il les connaît : qu’y a-t-il après la mort ? Et si le Seigneur doit revenir vite, comment se préparer à sa venue définitive ?
Plutôt que de répondre par des préceptes à appliquer, Paul réaffirme sa foi : Jésus, qui a donné sa vie par amour pour toute l’humanité, est ressuscité, ouvrant à tous les hommes la voie vers la Vie. Pour se préparer au retour du Seigneur, Paul conseille de vivre au quotidien selon l’Évangile, travaillant honnêtement et construisant une communauté fraternelle.
Paul le sait par expérience : l’Évangile fait germer la semence de bonté que Dieu a déposée dans le coeur humain. C’est une semence d’espérance, qui grandit dans la rencontre personnelle et quotidienne avec l’amour de Dieu et s’épanouit dans l’amour réciproque. C’est un stimulant qui permet de combattre les mauvaises graines de l’individualisme et de l’indifférence qui entraînent isolement et conflits. Bien plus, il nous pousse à porter les fardeaux les uns des autres et à nous encourager.
Cette Parole simple, que chacun peut comprendre et vivre, peut aussi bouleverser nos relations personnelles et sociales. Vivre cette Parole est un conseil précieux, qui nous aide à redécouvrir la vérité fondamentale de la fraternité, racine de tant de cultures. Le principe de la philosophie bantoue de l’Ubuntu¹ l’exprime ainsi : « Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous. »
Cette pensée a guidé l’action politique du grand leader mondial méthodiste Nelson Mandela en Afrique du Sud, qui affirmait : « Ubuntu ne veut pas dire que les personnes ne doivent pas penser à elles-mêmes. La question est plutôt : Est-ce que vous voulez le faire pour aider la communauté qui vous entoure à s’améliorer ² ? »
L’action cohérente et courageuse de Mandela a conduit à un renversement historique dans son pays et un grand pas en avant dans la civilisation.

« Réconfortez-vous mutuellement et édifiez-vous l’un l’autre »
Comment vivre cette Parole ?
« En nous efforçant de grandir nous aussi en amour réciproque dans nos familles, sur notre lieu de travail, dans nos communautés et associations ecclésiales, nos paroisses, etc. Cette Parole nous demande une charité surabondante, dépassant nos mesures limitées et les barrières fondées par notre égoïsme. Il suffira de penser à certains aspects de la charité (tolérance, compréhension, accueil réciproque, patience, disponibilité, miséricorde envers les manques réels ou supposés de notre prochain, partage des biens matériels, etc.) pour découvrir beaucoup d’occasions de la vivre.
« Il est évident qu’une telle atmosphère d’amour réciproque dans notre communauté fera rayonner naturellement sa chaleur : ceux-là mêmes qui ne connaissent pas encore la vie chrétienne en ressentiront l’attrait et, sans presque s’en apercevoir, s’y trouveront impliqués et se sentiront membres d’une même famille³. »
En ce sens, à Palerme, en Sicile, a été constitué un groupe d’assistance médicale pluridisciplinaire pour les pauvres de la ville. Voici ce qu’en disent les acteurs : « Nous sommes un groupe de médecins et de professionnels de santé de diverses églises. Les paroles de l’Évangile nous engagent à reconnaître en chaque personne un frère ou une soeur, en particulier dans les malades privés de soins. Parmi ceux que nous assistons, il y a aussi des personnes atteintes de maladies très graves ainsi que des personnes dépendantes du jeu et d’internet. Nous offrons notre professionnalisme dans les lieux où nous opérons, en lien avec les dispensaires médicaux existants. Pour nous relier et communiquer les diverses nécessités d’intervention, nous avons créé un groupe de référence sur WhatsApp, une page Facebook et un réseau d’adresses mail.
« Même s’il est né depuis peu, ce groupe est déjà opérationnel, surtout pour la population immigrée et, en particulier, la communauté ghanéenne adventiste présente dans la ville. C’est un groupe nombreux et joyeux, avec lequel nous goûtons la joie de nous aider mutuellement en tant que frères, enfants de l’unique Père. »
Letizia Magri et la Commission Parole de Vie

 

1 L’Ubuntu est un concept très ancien venu d’Afrique, qui s’est fait connaître en Occident en grande partie grâce aux écrits de Desmond Tutu, archevêque anglican de Cape Town, un des leaders du mouvement anti-apartheid, prix Nobel de la paix. Dans ses mémoires de cette période, No Future Without Forgiveness, Tutu écrit : « L’Ubuntu est très difficile à rendre dans une langue occidentale. Cela parle de l’essence même de l’être humain. Quand nous voulons féliciter quelqu’un, nous disons “Yu, u nobunto”, “Hé, untel a l’ubuntu”, ce qui signifie qu’il est généreux, hospitalier, amical, attentionné et compatissant. Il partage ce qu’il a. Cela veut aussi dire : “Mon humanité est inextricablement liée à la tienne. Nos destins sont liés”. »

2 D’après Experience Ubuntu, interview de Tim Modise, 24 mai 2006. Origine : https://le-citazioni.it/autori/nelson-mandela/.

3 D’après Chiara Lubich, Parola di Vita, novembre 1994, in Parole di Vita, Città Nuova, Rome 2017, pp. 559-560.